« Autour d’Auguste Bénard », la pub devient de l’art !

Du milieu du 16ème siècle à nos jours, Liège est terre d’imprimeurs. Gauthier Morberius est le premier à s’installer en 1558 à deux pas de la Cathédrale Notre Dame et Saint-Lambert, ensuite il y a la dynastie Streel, Bassompierre, Desoer, Plomteux, Dessain, Mardaga, Snel et tant d’autres. Plusieurs toiles de Léonard Defrance nous restituent l’atmosphère de ces imprimeries.

Il n’y rien d’étonnant à ce qu’un Parisien de vingt ans, Auguste Bénard, formé à la lithographie à Orléans, vienne à Liège trouver un emploi à l’imprimerie Dessain. Il y reste jusqu’en 1887 date à laquelle il fonde sa propre société d’imprimerie et d’édition. Tout d’abord au 12 de la rue du Jardin Botanique ensuite rue Lambert-le-Bègue 13-15. Il innove, utilise des papiers de couleur, améliore les techniques, se spécialise dans les affiches publicitaires. Ce qui est au départ un simple support publicitaire va atteindre le statut d’œuvre d’art comme l’écrit l’historien Paul Delforge. Auguste Bénard s’entoure d’artistes qui ont nom d’Auguste Donnay, Armand Rassenfosse, Émile Berchmans et Émile Dupuis. Il y en a eu d’autres par après tel Jacques Ochs.

Jusqu’au 30 novembre à l’îlot Saint-Georges, 86 en Féronstrée, se tient une exposition Autour d’Auguste Bénard. Pour les personnes à mobilité réduite, il est loisible d’accéder en ascenseur aux Fonds patrimoniaux via le 10 quai de la Batte. Une trentaine d’affiches imprimées chez Bénard sont exposées. Aucune n’est signée mais chacune porte les préférences de l’artiste. Ainsi Donnay se montre particulièrement sensible à l’atmosphère et à l’émotion tandis que Rassenfosse apprécie des demi-teintes cernées d’un trait tantôt souple tantôt vigoureux. Ces affiches publicitaires ont trait notamment à l’Exposition universelle de Liège en 1905, à une machine à laver le linge, à un spectacle à la Boverie au profit de l’expédition dans l’Antarctique dirigée par Adrien de Gerlache,  à une marque de vélo ou encore à la liaison Bruxelles-Kinshasa effectuée au cours d’un périple de 51 jours  en 1925 par Edmond Thieffry précédant de 10 ans la commercialisation de la ligne par Sabena.

L’exposition Autour d’Auguste Bénard fourmille de panneaux explicatifs dont ceux relatifs à la lithographie et à la chromolithographie, technique d’impression à plat permettant de reproduire un dessin tracé à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. Ces techniques ont été utilisées notamment par Géricault, Delacroix, Manet, Degas, Renoir et plus spécialement par des affichistes dont parmi les plus talentueux sont les Liégeois Autour d’Auguste Bénard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s