Les 25 ans du « Dernier Carré » de la RTBF-Liège.

Mis en place par la RTBF en 1993, le plan Horizon 97 prévoit le départ anticipé à la retraite du personnel statutaire. Le départ n’est pas obligatoire mais simplement très recommandé via notamment une prime substantielle. De nombreux membres choisissent la prépension. Visant un objectif financier du service public, le plan Horizon 97 a été l’ancêtre du plan Magellan dont la finalité est identique.

En 1995, à l’initiative de Luc Dardenne, directeur des services techniques du Centre de production RTBF-Liège prépensionné se crée un club de 23 membres dont cinq sont encore en vie. Janine Allard, Pierre André, André Beaumariage, Roger Berlemont, Jean Brumioul, Jenny Bodart, Marcel Counson, Louis Cox, Luc Dardenne, Jo Derniest, Léon Dessart, Robert Dewez, Willy Dulier, Jean-Marie Fraikin,   Francette Gerondal, Yvon Godefroid, Jacques Gouverneur, Henri Greindl, Joseph Gustin, Freddy Helaers, Stefan Kurevic, André Lallemand, Marcelle Imhauser. 

Le choix du nom de l’association ne fut pas long. Chacune et chacun se rallie à la suggestion de la dénomination : Dernier Carré. Souvenir de ces carrés de ces Grognards devenus Vieux de la Vieille gardant à l’esprit l’idée de ne jamais se rendre. Le but premier du Dernier Carré tel que le définit Luc Dardenne est de garder le contact entre anciens collègues du Centre RTBF-Liège, de conserver l’air de famille qui y règne. Pour ce, une réunion mensuelle est prévue. La première partie est consacrée à un échange d’informations, la seconde à la réception d’une personnalité exposant une matière dans laquelle elle est experte. Les sujets sont très variés. Un repas en commun termine la réunion mensuelle.

Les activités du Dernier Carré ne se limitent pas aux réunions mensuelles. Il y des visites culturelles du genre Viva Roma, Andy Warhol au musée de la Boverie. Il y a les fabuleuses expositions sur Toutankhamon et Napoléon. Il y a des excusions champêtres dans les bois de Terlamen ou sur les hauteurs d’Aywaille. Il y a les visites touristiques de villes à Verviers, à Diest et autres cités. Il y a la découverte de la centrale hydroélectrique de Coo ou la visite virtuelle des grottes de Lascaux au site préhistorique de Ramioul. Il y a les voyages annuels en direction de la Franconie, de la Corse, de l’Angleterre, de la Bavière, du Val de Loire.

Le vingt-cinquième anniversaire du Dernier Carré a coïncidé avec la pandémie d’où le report à cette année dans les charmes de Thimister. Gisèle Deglin, présidente du Dernier Carré, de dire : Au fil des ans et des changements de mode vie, le Dernier Carré est devenu une association dont les services se révèlent être indispensables pour beaucoup d’entre nous tant son action répond à de véritables besoins. La longévité du Dernier Carré montre aussi que les différents comités ont porté, au travers des années, des projets en phase avec les souhaits, les capacités, l’âge des membres et se sont ouverts au débat.  Cette capacité d’adaptation n’a rien d’évident et mérite d’être saluée.  Car pour maintenir l’association en vie, il ne faut pas seulement avoir des têtes pleines, mais surtout, il faut des cœurs ardents, des oreilles prêtes à écouter, des mains tendues pour aider et offrir de son temps, … beaucoup de temps. 

Un commentaire sur “Les 25 ans du « Dernier Carré » de la RTBF-Liège.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s