La Belgian Consular Union est présidée par une femme.

De par le monde, il y a quelques vingt mille consuls honoraires dont, aux dires du ministre Reynders un peu plus de trois cents représentent la Belgique à l’étranger et cent quatre-vingt-cinq représentent nonante-sept nations dans notre pays. Pour être consul honoraire, il faut être choisi par le pays d’envoi et recevoir l’exequatur du pays d’accueil. Le pays d’envoi fait choix notamment d’une personne de bonne réputation, bien introduit dans la vie sociale et disposant de moyens propres suffisants car le consul honoraire n’a point d’honoraires.

Il y a six corps consulaires en Belgique ; Anvers (plus Limbourg), Flandre occidentale, Flandre orientale (plus Brabant flamand et Bruxellois néerlandophones), Hainaut, Liège (plus Luxembourg), Namur (plus Brabant wallon et Bruxellois francophones). Ces six corps consulaires forment la Belgian Consular Union (B.C.U.) affiliée à la Fédération de l’Union Européenne des Consuls ( F.U.E.C.H. ) ainsi qu’à la Fédération Internationale des Consuls et Associations Consulaires ( F.I.C.A.C. ) connue également comme World Federation of Consuls.

Durant le Congrès de la World Federation of Consuls qui s’est tenu à Bruxelles, début octobre dernier, l’Assemblée générale de la Belgian Consular Union a renouvelé son Conseil d’Administration composé de douze membres. Ont été élus, pour une durée de quatre ans, notamment Florence Roth, consule honoraire de la Confédération helvétique et Jean-Marie Roberti, consul honoraire des États-Unis du Mexique. Au cours de la même réunion, la B.C.U.  a octroyé le titre de membre d’honneur à Fernand Goffioul qui fut le consul honoraire du Royaume d’Espagne jusqu’en 2018. Au sein du Conseil d’Administration de la B.C.U., Fernand Goffioul a assumé la charge délicate du Protocole. Désormais, il partage ce titre de membre d’honneur de la Belgian Consular Union en compagnie des Liégeois Jean-Marie Mesters, ancien vice-président de la B.C.U., ancien Consul honoraire de la République d’Afrique du Sud, Peter van Ettro, ancien administrateur de la B.C.U., ancien Consul général honoraire du  Royaume des Pays-Bas et Albert Geradin, ancien administrateur de la B.C.U., ancien Consul honoraire de la République de Finlande. Il n’y a, actuellement, que treize membres d’honneur à la B.C.U. Autre décision de l’Assemblée générale, Frédéric-Charles Bourseaux, consul honoraire de la République d’Autriche pour la Communauté germanophone sera l’invité permanent à titre consultatif du Conseil d’Administration en qualité de délégué des consuls honoraires de la Communauté germanophone.

Le 5 octobre 2018, lors de la réception  au Sénat des congressistes de la World Federation of Consuls, la présidente, la Liégeoise Christine Defraigne a constaté que sur les vingt mille consulats honoraires, deux mille seulement étaient attribués à des femmes. Même constat au Palais d’Egmont,  lorsque Gönul Eken, présidente du Comité Femmes Diplomatie de la F.I.C.A.C., a déclaré : Pourquoi les femmes sont-elles nécessaires dans la diplomatie? En ce qui concerne l’habileté de la négociation, les femmes se sont avérées capables de décider de ce qui était dans leur intérêt, tout en formulant des jugements moraux rationnels. Étant donné que le processus de négociation nécessite de la patience, de la coopération, une écoute attentive et une compréhension mutuelle. Pour maintenir la paix, la volonté de négocier et de trouver des solutions est un trait inné chez les femmes. (…) Les diplomates doivent pouvoir représenter l’ensemble de la société sans inégalité de genre. Si la diplomatie est censée refléter toute la société!

Un (petit) pas vers l’égalité de genre a été accompli par le Conseil d’Administration de la Belgian Consular Union qui, le 23 janvier 2019, a porté à la tête de son Éxécutif, Monique De Decker-Deprez, consule honoraire de la République démocratique socialiste du Sri Lanka (notre photo). Le plafond de verre est brisé à la B.C.U. Ont été élus, du côté néerlandophone, le baron Jean-Jacques Haus, consul honoraire de la République de Lituanie, vice-Président de la B.C.U., et François Piers, consul honoraire de la République tunisienne, Trésorier de la B.C.U. et du côté francophone, Thierry  Dumoulin, consul honoraire de la République du Chili, vice-Président de la B.C.U. , Jean-Marie Roberti, consul honoraire des États-Unis du Mexique, Secrétaire Général de la B.C.U. et Robert Wtterwulghe, consul honoraire de la République de Maurice, Responsable du Protocole.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s