Feuilleton : LA TIGRESSE DE MANILLE par Oncle Bob 4/6

       Flordeliza m’inspirait beaucoup de sympathie. J’avais envie de la connaître davantage, et par cette relation, découvrir la réalité sans fards de cette ville, de ses habitants. Flordeliza n’était pas une beauté mais une jeune femme ordinaire presque banale mais la franchise de son regard, son sourire me séduisait.

       Ma curiosité naturelle me conduirait dans une aventure qui aurait pu se terminer tragiquement. Le bicol express, les saucisses d’aso et le sinigang de Bogdan sont servis rapidement.

       Si le bicol ravit mes papilles, je trouve la saucisse fade avec un goût saumâtre. Flordeliza m’observe et éclate de rire.- Tu n’aimes pas l’aso? Cela ne m’étonne pas; ce sont des saucisses de chien… La nourriture me remonte dans la gorge et je suis obligé de me précipiter dans les toilettes pour vomir la nourriture absorbée.

       Mon ami Bogdan est hilare. Flordeliza se détourne en riant car elle voit bien que je n’apprécie pas la situation dans laquelle je me suis mis. Je lui explique que je croyais qu’Aso était une dénomination, un label comme la saucisse de Morteau.

       La nuit était déjà tombée. J’avais envie de profiter de cette complicité et j’ai demandé à Flordeliza si elle était d’accord de poursuivre la soirée en notre compagnie.

       La jeune femme accepte et je constate qu’elle cumule les fonctions de cuisinière, de serveuse mais aussi de patronne de la gargote .Le snack fermé nous montons dans une jeep Ney qui nous conduit à Malate, le quartier des restaurants et des bars.

       Nous ne nous y attardons pas .Après avoir bu une San Miguel, la bière locale, je propose à Flordeliza de nous accompagner à l’hôtel. Les femmes ont toujours été mes premiers guides dans la découverte du monde.

                       ( à suivre )

Un commentaire sur “Feuilleton : LA TIGRESSE DE MANILLE par Oncle Bob 4/6

  1. salut pierre
    je viens de découvrir que tu es toujours actif grâce au net. j’en suis ravie et t’adresse mon meilleur souvenir et mes amitiés

    J'aime

Les commentaires sont fermés.