Comment le citoyen d’honneur de Liège, Santiago Calatrava, conçoit-t-il ses chefs-d’oeuvre ?

        Considérée par les Liégeoises et Liégeois comme la plus belle au monde, la gare des Guillemins, conçue par Santiago Calatrava, s’exporte bien. Un Liégeois d’origine carolorégienne, Thierry Michel va aller la présenter à Hanoï, ville millénaire en 2010, en projetant Métamorphose d’une gare lors de la Semaine du Film documentaire au Vietnam.

        La plus belle gare du monde présenterait cependant certains défauts à en croire un dossier pédagogique, publié par le Grand Curtius, à l’occasion de l’exposition Santiago Calatrava Architecte, Sculpteur, Céramiste. Evoquant la future gare de Mons, le dossier assure que l’architecte espagnol a tenu compte des remarques négatives qui lui ont été formulées pour la gare de Liège. Celle de Mons (…) sera surtout écologique !

        Propos propres à fendre le cœur de nos concitoyen(ne)s. Heureusement, l’exposition visible jusqu’à la Fête de la Communauté est remarquable et permet de saisir mieux encore tout l’art de Calatrava. Pour faire une architecture originale et personnelle,  je dois passer par un travail de recherche qui se matérialise par la sculpture et le dessin. C’est sur cette base que j’ai créé un vocabulaire original, qui transgresse cette frontière entre architecture et sculpture.

        Pour l’initiateur de l’exposition – inédite en Europe -, Constantin Chariot, tout Calatrava s’explique. Du dessin à la sculpture, de la sculpture à l’architecture, du mobile à la céramique, c’est en cercles concentriques que Calatrava nous fait avancer dans son univers. Le centre, c’est la Nature.

        Nature présente jusque dans ses maquettes. Ainsi, sur celle de la gare des Guillemins nous y avons compté mille cent dix-sept arbres plantés à proximité du bâtiment prestigieux…

affiche-hd-calatrava

 

Un commentaire sur “Comment le citoyen d’honneur de Liège, Santiago Calatrava, conçoit-t-il ses chefs-d’oeuvre ?

  1. Quand Calatrava a débuté les travaux sur la gare de Liège, les impératifs environnementaux n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. C’est donc dans ce sens-là que la gare de Mons profitera des enseignements de Liège. ce qui ne veut pas dire que celle de Mons sera plus belle… Celle de Liège est remarquable, presqu’en tous points, ce que la presse mondiale a traduit par : « La Belgique révolutionne l’architecture ferroviaire ». Calatrava y a inséré l’âme liégeoise; j’effectuais avec lui une visite de la gare quand, dans un escalier, il me demanda : « Que pensez-vous des marches ? » Face à ma perplexité, il me dit : « j’ai reproduit ici les mesures des escaliers du Palais des Princes-Evêques. On ne fait pas les mêmes escaliers à Liège qu’à Bilbao ». Pour ceux qui doutaient que tout y a été pensé, repensé et rerepensé…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.