L’heure est grave …

        L’heure est grave dans la région de Graves. En effet, les projets de création de lignes à grande vitesse (LGV) devant relier Bordeaux à Hendaye et à Toulouse écorneront de 9 ha la zone d’appellation Graves qui en compte 5000. Il en aurait couté 45 millions d’euros supplémentaires à choisir un itinéraire préservant les vignes.

        Cinq Châteaux seront touchés ; Eyran, Haut-Selve, le Tuquet, Méjean et Saint-Jérôme. La situation est particulièrement critique pour le Château Méjean. Ce domaine abandonné suite au grand gel de 1956 a repris vie fin du XXème siècle. Les deux tiers de ses vignes doivent être sacrifiés sur l’autel de la grande vitesse.