Le droit à la parole des lecteurs …

        Aujourd’hui, il est de bon ton tant sur les sites des journaux que sur les blogs dont « Liège 28 » d’ouvrir la porte aux commentaires des lecteurs. De la sorte, l’information se partage et n’est plus considérée comme un monopole.

        Cependant, afin d’éviter des abus, journaux et blogs ont opté pour la modération des commentaires qui sont plus ou moins nombreux. Il est des articles dont la nature et l’importance sociétale en suscite beaucoup.

        Notre confrère La Libre.be a résolu le problème d’une manière originale. En dessous d’articles susceptibles de provoquer abondance de réactions telle la pédophilie ecclésiastique,  La Libre.be insère cet avis : Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, cet article ne sera pas ouvert aux commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

        En d’autres termes, le lecteur a certes la parole – cause toujours, tu m’intéresses – mais uniquement sur les articles de moindre importance !

 

3 commentaires sur “Le droit à la parole des lecteurs …

  1. Censure ? Non.
    La modération est une forme de bienséance et permet d’éviter les abus de langage. La modération vise aussi à écarter les pourriels que certains s’autorisent quand il n’y a pas de modérateur.

    Censure de la part de la libre.be ? Loin de nous cette idée.

    Mais manifestement l’équipe de modération est trop petite par rapport à la tâche qui est sienne lorsque le journal diffuse des articles suscitant quantité de réactions.
    La solution – nous semble-t-il – est d’agrandir l’équipe de modération plutôt que de ne pas ouvrir ces articles aux commentaires.

    Les lecteurs sont friands de tels articles qui augmentent l’audience. Audience susceptible d’être accrue s’il y a davantage d’articles de ce type et qu’ils sont ouverts en permanence aux commentaires.

    J'aime

  2. Au moins y a-t-il une équipe de modération et a priori tous les articles semblent ouverts aux commentaires.
    Sur le site du Soir tous les articles (je vous laisse deviner lesquels) susceptibles de susciter un afflux de commentaires sont a priori fermés aux commentaires

    J'aime

Les commentaires sont fermés.