La Ville de Liège a une avenue Joseph Merlot. Le site du 125ème anniversaire du PS l’ignore !

        Ce lundi 5 et mardi 6 avril, le PS célèbre son 125ème  anniversaire. C’est en effet, au Cygne, un restaurant situé sur la Grand-Place de Bruxelles, qu’un Congrès, présidé par Louis Bertrand discute et adopte le rapport de ce même Louis Bertrand sur l’organisation en Belgique d’un Parti Ouvrier et des meilleurs moyens d’y arriver.

        Un site spécial www.ps125.be est consacré à cet événement. Il comporte notamment une rubrique Une rue, une histoire, un progrès qui permet d’en savoir plus sur les personnalités socialistes qui ont donné leur nom à quantité d’artères, un peu partout en Belgique.

        C’est une excellente idée de montrer par la toponymie l’action politique de ses anciens mandataires. Ainsi, le nom d’Émile Vandervelde est présent dans plus de soixante communes, celui du Waremmien Joseph Wauters réalisant un score quasi identique.

        Malheureusement, cette idée n’a pas exploitée avec la rigueur et le sérieux qu’il convient. Ainsi, prenons le cas de Joseph Merlot, figure importante du socialisme wallon dont l’engagement régionaliste a ouvert la voie d’un futur fédéralisme d’où est née la Wallonie dotée de véritables compétences. À en croire  le site du 125ème anniversaire, seuls Romsée et Beyne-Heusay ont une rue au nom de Joseph Merlot. Or, la Ville de Liège possède, depuis la fusion de communes, une avenue Joseph Merlot. Sur la plaque apposée par l’ancienne administration communale de Grivegnée, ces quelques mots Député – Ministre d’État  Tribun socialiste wallon  1885 – 1959.

        En juillet 1998, l’artère dédiée au tribun socialiste wallon a été la dernière voie empruntée par cet autre tribun wallon qu’a été Henri Mordant inhumé au cimetière de Bressoux jouxtant l’avenue Joseph Merlot.

 

 

2 commentaires sur “La Ville de Liège a une avenue Joseph Merlot. Le site du 125ème anniversaire du PS l’ignore !

  1. … et je parie qu’en France, vous devez être encore plus étonné en constatant qu’aucune municipalité – il y en a plus de 36000 pour un peu moins de 600 chez nous – n’ait pensé à donner aujourd’hui le nom d’une de ses artères au vainqueur de la bataille de Verdun !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.