Heurs et malheurs de la presse.

        Un tableau tiré de Journalistes organe de l’Association des Journalistes Professionnels (AJP) donne une idée claire de la crise que traverse la presse francophone de notre pays. Dressé à partir de chiffres du Centre d’informations sur les médias (CIM), ce tableau montre notamment, qu’entre 2000 et 2009, l’Écho est passé de 28.131 exemplaires à 17.002 (- 38,50 %¨), Le Soir de 122.533 à 85.282 (-30.40%).

        Quant à la RTBF.be, elle n’hésite pas à afficher, sur les Decaux, le visage des ses quatre journalistes  mousquetaires de  Matin-Première en alternance avec une pub proclamant se lever tôt est un délice !

        Par ailleurs, les malheurs futurs de la presse se trament dans l’Illinois, à Evanston. Dans cette localité, des chercheurs américains créent, dans le secret de leurs laboratoires, des techniques journalistiques révolutionnaires. Articles ou journaux télévisés sont conçus par des ordinateurs nous dit l’envoyé spécial du Temps,  notre confrère suisse Yves Eudes.

        Dans son article publié ce matin Le Temps www.letemps.ch Yves Eudes nous révèle tout sur Stats Monkey.  Ce programme d’intelligence artificielle vous rédige n’importe quel article très rapidement. Le tout en deux secondes chrono, qui dit mieux? Le rêve de tout chef de service: un journaliste rapide, pas cher, sans états d’âme.

        Déjà, celui qui s’est vanté d’être World’s Greatest Newspaper, le Chicago Tribune s’intéresse de près au développement de Stats Monkey. L’attitude des dirigeants de ce journal nous fait croire qu’ils n’ont pas lu Lénine !

 

Un commentaire sur “Heurs et malheurs de la presse.

  1. Ce serait vraiment génial si je pouvais avoir un de ces Stat Monkey pour la rédaction de « Proxi-Liège »…Orwel n’avait pas prévu ça.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.