De l’Exposition universelle de Shanghai ouverte le 1er mai.

        Le Hasseltois Justin Onclin est ravi. La première pièce que les millions de visiteurs vont découvrir à l’entrée du pavillon belge à l’exposition universelle de Shanghai est une fusée de deux mètres cinquante de haut en cristal du Val-Saint-Lambert, entreprise dont il est le nouveau patron.

        Œuvre du désigner Delvaux, cette fusée vise à mettre en valeur l’astronaute belge Frank De Winne, digne successeur de Dirk Frimout, et toute l’industrie spatiale belge.

        En revanche, la députée communautaire Françoise Bertieaux voit devenir réalité ce qu’elle a appréhendé en janvier 2010 lors d’une interpellation au Ministre-Président Rudy Demotte. « Le Théâtre Royal de la Monnaie, institution bicommunautaire et figure emblématique de notre pays, voulait reproduire, sur l’esplanade devant le pavillon belge, le temple chinois qui avait servi de décor à l’opéra donné à la rentrée.(…) Une partie de l’opéra devait y être retransmise.(… ) Cette possibilité pourtant bien engagée a été refusée car il fallait garder une place, sur l’esplanade, pour présenter les frites, la bière et les gaufres belges. Pourquoi pas ? Mais il s’agit d’une exposition universelle et non d’une kermesse ! Il faut parfois trouver la bonne mesure ».

        Dans sa réponse très détaillée – « Je remercie le ministre-président (…) Il nous a donné une image précise de cette activité et de son organisation » – Rudy Demotte a notamment déclaré : « Il convient également de noter que trois provinces wallonnes ont décidé de participer à l’exposition de Shanghai : le Luxembourg et le Brabant wallon (en collaboration avec sa Chambre de commerce) et Liège ».

        Fort de cette phrase, nous avons demandé à plusieurs responsables provinciaux le point sur la présence liégeoise à Shanghai. Tous ont gardé de Conrart le silence prudent. L’un cependant nous a transmis une note du 11 mai 2009 qui donne un accord de principe « sur une présence de la Province de Liège à cette Exposition Universelle, avec une mission complémentaire et conjointe en Province du Fujian ». Province à laquelle nous sommes jumelés à l’initiative d’André Krupa, député permanent au vingtième siècle. À une cinquantaine de jours de l’inauguration de l’Expo, nous avons appris « les modalités pratiques de la participation de la Province de Liège à l’expo sont encore en cours d’élaboration ». Chi va piano, va sano !

        Une Province de l’Eurégio a pris quelque avance. Alors que Wallonie-Bruxelles – en ce compris la Province de Liège – va être mise en vitrine du 21 au 25 juin, la Province du Limbourg, du 14 au 21 mai, avec son gouverneur en tête, Herman Reynders va utiliser le pavillon belge pour présenter tous ses atouts et son potentiel d’investissements notamment cinq cents hectares de terrain  industriel à développer. Près de cent mille euros sont prévus pour l’organisation de la semaine limbourgeoise.