Habiller ceux qui sont nus.

        Le 24 juin, à Bruxelles, le petit Julien a eu chaud, très chaud. A la demande du Délégué général du Québec, Christos Sirros, il a endossé son « beau costume » l’emmitouflant tel un Inuit du Grand Nord – costume offert en 2008 par la ville de Québec célébrant son 400ème anniversaire.

        Désormais, il en sera ainsi chaque 24 juin, jour de la Fête Nationale du Québec. En effet, le Délégué général – par ailleurs, sacré Ambassadeur du Péket au Village de Noël de Liège – entend faire une tradition de ce « rhabillage ». Cérémonie au cours de laquelle, après avoir écouté religieusement une chanson de Gilles Vigneault, les officiels entonnent l’inoubliable succès de Maurice Chevalier célébrant « le p’tit gars de Bruxelles » !

        Cette nouvelle tradition du « rhabillage » s’inscrit dans la pratique imposée autrefois, aux Amérindiens vivant l’été presque nus. Pratique dans la droite ligne de la règle préconisée par les Récollets arrivés au Québec au temps de Champlain.