En ce temps-là …

        Le ministre Christian Dupont (PS) l’a dit ; chaque élève inscrit dans l’enseignement  secondaire trouvera place à l’école lors de la prochaine rentrée. C’est assurément exact en ce 21ème siècle.

        Ce n’était pas toujours le cas au début du 20ème comme le rappelle Jean-Marc Delbovier en charge des relations publiques de l’Institut professionnel de Saint-Laurent dont on commémore, en 2009, le nonantième anniversaire de la création par l’abbé Peters.

        En effet, sur les 139 personnes qui se présentent, à l’époque, pour s’inscrire, il n’y en a que  56 à être admises élèves en raison de l’exigüité des locaux. Pendant qu’une première moitié suit les cours théoriques le matin, l’autre moitié s’adonne aux travaux en atelier-ajustage. L’après-midi, c’est l’inverse. Les cours, du lundi au samedi inclus, commencent à 7h45 et se terminent fin d’après-midi.

        En nonante ans, la situation des étudiants a évolué, les bâtiments se sont agrandis de même que le nombre de formations prodiguées comme chacun peut le constater sur http://www.isl.be !