Le PS a respecté la tradition.

        Les voeux c’est comme les soldes, ça n’a qu’un temps. Tout comme dans les boutiques, il arrive de croiser les mêmes personnes. Ainsi, l’ancien éditorialiste de « La Meuse » Louis Maraite devenu porte-parole de la SNCB-Holding. Charmante rencontre au demeurant !

        Ce vendredi 30 janvier – avant-dernier jour de la tradition des voeux – le camarade Willy Demeyer, président provincial du PS, a reçu au foyer de l’Opéra Royal de Wallonie. Pour 2010 et 2011, il lui faut trouver un autre lieu pour cause de rénovation des locaux.

        Mais la sono fonctionnant toujours bien, Willy Demeyer a pu, à partir de quelques notes, prononcer un discours. Il a rappelé, devant les militants des trois Fédérations (Liège, HuyWaremme, Verviers) que le PS est la principale force politique tant au niveau des arrondissements que la province. En ces temps de crise financière et économique – crise due à la droite – qui frappe les gens, il est plus que jamais indispensable d’être unis. Ensemble, il nous faut réfléchir sur la fiscalité, l’emploi, le développement durable. Discours très applaudi en cette année électorale.

        Curieusement alors que les lieux – l’Opéra – s’y prêtent à merveille, en suite au discours présidentiel, nulle cantatrice n’a entamé une vibrante « Internationale ». Il est vrai que lever le poing, un verre à la main, relève quasi de l’exploit …