Vaut-il mieux « rouler (l’autre) dans la farine » ou « pédaler dans la choucroute (pour lui vendre sa sa salade) » ?

<!– /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent: » »; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-language:EN-US;}p {mso-margin-top-alt:auto; margin-right:0cm; mso-margin-bottom-alt:auto; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;}@page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;}div.Section1 {page:Section1;}–>

        Lors de la dernière réunion de la Commission de la Culture – la première de l’année 2009 – il a été question de la politique culturelle à Liège. Question du député communautaire Ecolo Yves Reinkin sur « quel développement pour les arts émergents à Liège », réponse détaillée de la Ministre Fadila Laanan.

        En suite de quoi le député réplique : «  j’ai l’impression que chacun essaie de tirer la couverture à lui. Quand un bourgmestre affirme que des discussions avancées ont eu lieu alors que la ministre déclare qu’il n’y pas le moindre projet concret, je suis perplexe ».

La ministre – diplomate – nuance : « La Communauté n’a effectivement reçu aucun dossier mais il se peut que la Ville de Liège soit en train de peaufiner un beau projet qu’elle me soumettra bientôt ».

Sceptique, le député laisse tomber ces mots : « En effet mais il apparaît que les discussions avancées dont se prévaut le bourgmestre soient une affabulation ».